Les Rois président le défilé de la Journée des Forces Armées à Oviedo devant des milliers de personnes

Les Rois président le défilé de la Journée des Forces Armées à Oviedo devant des milliers de personnes

À midi, le défilé de la Journée des Forces Armées a commencé à Oviedo devant des milliers de personnes rassemblées pour célébrer cet événement spécial, accompagnant tout l'événement d'acclamations et d'applaudissements, présidé par les Rois. Leurs Majestés sont arrivées en voiture sur l'Avenida de los Hermanos Menéndez Pidal, où se déroulera la majeure partie du défilé, et ont écouté l'hymne national accompagné d'une salve de 21 coups de canon avant de monter à la tribune où ils étaient accompagnés du ministre. de la Défense, Margarita Robles; le chef d'état-major de la Défense, l'amiral général Teodoro Esteban López Calderón ; le président de la Principauté, Adrián Barbón, et le maire d'Oviedo, Alberto Canteli.

Parmi les autres autorités qui ont assisté au défilé des trois armées et de la Garde civile, il y avait le ministre de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, ainsi que d'autres autorités.

L'anecdote de la matinée a été le coup de sifflet que Robles a reçu à son arrivée au paco, midi moins quinze, précisément le membre du gouvernement le plus apprécié par les citoyens dans les enquêtes de la CEI. Elle a répondu en saluant les autres personnes qui traînaient sur les balcons de leurs maisons pour regarder le défilé.

La Princesse des Asturies n'a pas assisté au défilé des trois armées, de la Légion et de la Garde civile, car elle est en manœuvre dans le cadre de sa formation à l'Académie générale de Saragosse.

Après le lever du drapeau, les rois ont assisté au saut en parachute de deux membres de la patrouille acrobatique de l'Armée de l'Air.

Elle a été réalisée par deux militaires classés athlètes de haut niveau par le Conseil Supérieur des Sports (CSD) : Eduardo Perruca, qui a servi de guide et qui a une expérience de plus de 7 000 lancers ; et l'Asturien Miguel Antonio Gómez, qui portait le drapeau espagnol de 54 mètres carrés et pesant 15 kilos.

Justement, ce soldat a été proclamé champion d'Espagne pour la deuxième année consécutive dans la discipline Precision Landing et a accumulé plus de 6 500 lancements.

Après les sauts, la patrouille d'Águila, composée de sept avions, a effectué un dépassement et a hissé le drapeau espagnol dans les airs. Un autre col a clôturé l'événement tandis que la Garde Royale à cheval défilait.

Un hommage aux morts, au cours duquel le roi, en uniforme de capitaine général de l'Armée de l'Air, a déposé une branche de laurier, a laissé place au défilé des différentes unités de véhicules blindés et de motos.

Comme d'habitude, les unités les plus applaudies ont été l'Unité Militaire d'Urgence et la Légion, qui, à cette occasion, ont amené au défilé la mascotte 'Baraka', un mouton mâle de deux ans.

Au total, 121 véhicules ont participé, dont 13 blindés-mécanisés, et 36 motos. Quant au personnel, 3 145 soldats à pied et 105 autres à cheval ont défilé, sur un parcours estimé à un kilomètre.

La Journée des Forces armées est célébrée chaque année le samedi coïncidant avec le 30 mai ou le plus proche, la fête de San Fernando.

Depuis quelque temps, l'événement central de cette commémoration s'est déplacé dans différentes villes espagnoles et, outre Madrid et Oviedo, il a déjà eu lieu à Huesca, Séville, Guadalajara, Logroño et Grenade.

Cette journée « est configurée comme une journée de rencontre et de communication entre les citoyens, civils et militaires, pour accentuer leur compréhension mutuelle », comme le précise le décret qui l'a instituée.

A lire également