đź”´Live: Sombre holiday for Palestinians as Israel bombs Gaza on Christmas thumbnail

đź”´En direct : De sombres vacances pour les Palestiniens alors qu’IsraĂ«l bombarde Gaza Ă  NoĂ«l

HEURE PAR HEURE

Les Palestiniens ont dĂ©clarĂ© qu’ils n’avaient ressenti « aucune joie » ce NoĂ«l alors qu’IsraĂ«l a bombardĂ© Gaza lundi, sans fin en vue pour la guerre qui, selon le Hamas, a coĂ»tĂ© la vie Ă  plus de 20 000 personnes. Le ministère de la SantĂ©, dirigĂ© par le Hamas, a dĂ©clarĂ© lundi matin que les frappes israĂ©liennes avaient tuĂ© au moins 68 personnes Ă  Gaza, au cours de l’une des nuits les plus meurtrières de l’enclave assiĂ©gĂ©e des 11 semaines de bataille entre IsraĂ«l et le Hamas. Suivez notre blog en direct pour les derniers dĂ©veloppements. Toutes les heures sont celles de Paris (GMT+1).

Publié le: Modifié:

1 minute

Des gens inspectent les dĂ©combres d’un bâtiment dĂ©truit par les bombardements israĂ©liens Ă  Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 24 dĂ©cembre 2023, dans le contexte du conflit en cours entre IsraĂ«l et le groupe militant Hamas. © SaĂŻd Khatib, AFP

Résumé:

  • Cette annĂ©e, NoĂ«l a Ă©tĂ© une fĂŞte sombre pour les Palestiniens alors qu’IsraĂ«l poursuivait ses bombardements sur la bande de Gaza.
  • Les frappes israĂ©liennes tĂ´t lundi ont tuĂ© au moins 18 personnes dans la ville mĂ©ridionale de Khan Younis.
  • Au moins 20 400 des gens ont Ă©tĂ© tuĂ©s dans l’attaque israĂ©lienne contre la bande de Gaza qui a suivi, selon le ministère de la SantĂ© de l’enclave dirigĂ©e par le Hamas. Les responsables israĂ©liens disent 1 139 ont Ă©tĂ© tuĂ©s lors des attaques menĂ©es par le Hamas le 7 octobre dans le sud d’IsraĂ«l, parmi lesquelles 695 civils israĂ©liens, dont 36 enfants.

Principaux développements de dimanche :

  • Les forces israĂ©liennes s’enfoncent plus profondĂ©ment dans la bande de Gaza, a dĂ©clarĂ© dimanche le Premier ministre Benyamin Netanyahou dans une dĂ©claration vidĂ©o, ajoutant qu’elles continueraient Ă  se battre jusqu’à obtenir une « victoire totale » sur le Hamas.
  • Au moins 60 personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es Ă  Gaza lors de l’une des frappes les plus meurtrières de la guerre, tandis que les dirigeants israĂ©liens ont reconnu le « prix très lourd » après la mort de 15 soldats au combat ce week-end.
  • L’armĂ©e a dĂ©clarĂ© que cinq otages israĂ©liens tuĂ©s en captivitĂ© par le Hamas avaient Ă©tĂ© rĂ©cupĂ©rĂ©s dans un rĂ©seau de tunnels souterrains dans le nord de la bande de Gaza. La raison de leur dĂ©cès reste floue.

(FRANCE 24 avec AFP, AP & Reuters)

À propos des chiffres des victimes communiqués par le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas :

Le ministère de la SantĂ© de Gaza collecte des donnĂ©es auprès des hĂ´pitaux de l’enclave et du Croissant-Rouge palestinien.

Le ministère de la Santé ne précise pas comment les Palestiniens ont été tués, que ce soit à cause des frappes aériennes et des barrages d’artillerie israéliens ou des tirs errants de roquettes palestiniennes. Il décrit toutes les victimes comme des victimes de « l’agression israélienne ».

Le ministère ne fait pas non plus de distinction entre civils et combattants.

Au cours de quatre guerres et de nombreux escarmouches entre IsraĂ«l et le Hamas, les agences de l’ONU ont citĂ© dans leurs rapports rĂ©guliers le bilan des morts du ministère de la SantĂ© dirigĂ© par le Hamas. Le ComitĂ© international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge palestinien utilisent Ă©galement ces chiffres.

Au lendemain de la guerre, le bureau humanitaire des Nations Unies a publiĂ© le bilan dĂ©finitif des morts, sur la base de ses propres recherches dans les dossiers mĂ©dicaux. Les chiffres de l’ONU concordent largement avec ceux du ministère de la SantĂ© de Gaza, avec de lĂ©gers Ă©carts.

Pour en savoir plus sur les bilans du ministère de la Santé de Gaza, cliquez ici.

(FRANCE 24 avec AP)

En savoir plus sur des sujets connexes :

A lire Ă©galement