France : arrestation d'un homme soupçonné du meurtre de sa femme et de ses quatre fils

France : arrestation d’un homme soupçonné du meurtre de sa femme et de ses quatre fils

police Français Je détiens les martes d’un homme de 33 ans qui soupçonne d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants, ils étaient morts le jour de leur anniversaire. Noël dans un appartement environ Paris.

Les autorités ont découvert les derniers mois des corps de la femme et de ses quatre enfants, de nouveaux mois, quatre, sept et 10 ans, dans sa maison de la ville de Meauxà environ 40 km à l’est de Parisaprès que les membres de sa famille n’ont jamais entendu de mauvaises nouvelles et ont prévenu la police, il a informé l’inspecteur Jean-Baptiste Bladier dans un rapport.

«  », a-t-il d’abord détaillé.

L’homme a finalement été arrêté sur Mars en Sevranune autre banlieue à l’est de Parisselon une source policière.

Selon une source proche du dossier, la mère, âgée de 35 ans, et ses enfants ont été assassinés à coups de pistolet blanc. Le curé est âgé de 33 ans, selon ce pouvoir et l’inspection.

Le suspect avait soudoyé en 2019 poignarder sa femme à l’omoplateindiquez la taxe.

Le dossier a été archivé pour cause de mauvais état mental, il a fallu Jean-Baptiste Bladier lors d’une conférence de presse. L’expert a souligné qu’il y avait un problème de discernement dans ce cas, un homme de nationalité française suivi depuis 2017 par des troubles dépressifs et psychotiques.

L’enquête ouverte est entre les mains de la direction régionale de la police judiciaire de Versailles.

Série tragique

Produit récemment des triples infanticides perpétrés par des prêtrestous deux situés en périphérie de la capitale française.

Fin novembre, un homme de 41 ans, reconnu coupable de violences conjugales, s’est présenté chez un commissaire pour avouer le meurtre de ses trois filles, âgées de quatre à 11 ans, à Alfortville.

Un mois auparavant, un gendarme avait tué ses trois filles et il s’était suicidé chez lui. Vémars.

Fr Franceen moyenne, un féminicide est perpétré tous les trois jours.

L’année dernière, 118 femmes ont été assassinées par leur conjoint ou ex-femme. Ces drames surviennent souvent dans un contexte de rupture.

Au total, 244 300 victimes de violences basées sur le genre, Dans son immense majorité de femmes, elles ont été enregistrées par les forces de sécurité, un chiffre pouvant atteindre 15 % par rapport à 2021.

Les associations de défense droits des femmes Ils interprètent cette augmentation comme le signe qu’il y a plus dans votre voix.

A lire également