La cathédrale de Rouen après que sa flèche ait pris feu lors de travaux de rénovation.

Un incendie dans la cathédrale française de Rouen affecte sa flèche haute de 151 mètres

Les images d'une épaisse fumée noire s'élevant de la flèche de la cathédrale gothique de la ville française de Rouen (Normandie) ce jeudi ont ramené de nombreux Français au cauchemar d'il y a cinq ans, lorsqu'un terrible incendie avait presque détruit l'emblématique Cathédrale Notre-Dame de Paris. , en avril 2019. La frayeur, bien que grande, a été brève : en un peu plus d'une heure, les quelque 70 pompiers immédiatement déplacés ont réussi à « maîtriser » l'incendie, qui a été limité à une zone de la flèche, l'un des plus importants. le plus haut d'Europe, qui était en cours de restauration.

L'incendie n'a fait aucune victime ni dommage extérieur visible au-delà de la zone touchée de la flèche (élément architectural qui couronne une tour).

Le préfet de Seine-Maritime, Jean Benoît Albertini, a expliqué qu'une équipe spécialisée réalise déjà un « inventaire de certains ouvrages » et du mobilier à l'intérieur de la cathédrale, pour vérifier si l'eau utilisée pour éteindre les flammes a pu être endommagée. tout travail du temple. « Il s'agit d'un bien patrimonial de très grande valeur », a-t-il souligné.

La cathédrale de Rouen est un édifice gothique qui fut construit par phases successives entre le XIIIe et le XVe siècle. L'édifice, « l'un des plus notoires de Normandie », selon le ministère français de la Culture, a été immortalisé dans de nombreux tableaux de Claude Monet, l'un des pères de l'impressionnisme. La flèche qui a subi l'incendie mesure 151 mètres de haut et remonte au XIXe siècle, lorsqu'elle a été reconstruite en fonte après que celle d'origine, en bois, ait été détruite dans un autre incendie provoqué par la foudre.

Pour l'heure, l'origine du nouvel accident est inconnue, selon le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol. Ce sont les ouvriers eux-mêmes qui ont alerté, vers midi, de l'incendie, localisé dans l'une des zones de restauration, à 120 mètres de hauteur. Peu avant 14h00, elle avait été déclarée « maîtrisée », signifiant que les flammes n'avançaient plus. Les pompiers ont également vérifié qu'il n'y avait pas d'éventuels nouveaux foyers à l'intérieur du bâtiment, même si le chef des pompiers locaux, Stéphane Gouezec, s'est montré confiant.

« Le potentiel de chauffe est réduit, puisque les flammes n'ont touché que la structure métallique », a-t-il déclaré à la presse. Les seules parties qui pourraient brûler, a-t-il ajouté, sont les sols des structures à partir desquelles sont effectués les travaux de restauration.

L'incendie de la flèche de la cathédrale de Rouen a rappelé les images choquantes de l'effondrement de la même structure dans un autre joyau gothique, l'emblématique Notre-Dame de Paris, dans la nuit du 15 au 16 avril 2019. En tombant, la La flèche, conçue par l'architecte Eugène Viollet-le-Duc au XIXe siècle, a détruit une bonne partie de la toiture de la cathédrale de la capitale française, qui, cinq ans plus tard, est toujours plongée dans les travaux de reconstruction. Sa réouverture est prévue le 8 décembre.

A lire également