Judo Grand Slam in Baku gets underway on day one thumbnail

Le Grand Chelem de judo à Bakou commence dès le premier jour

L’ascension de la jeune Suédoise Tara Babulfath, junior de première année et âgée d’à peine 18 ans, était impossible à ignorer. Sa médaille d’or à Bakou était tout simplement stupéfiante.

Alors que le voyage vers les Jeux Olympiques de cet été continue de s’accélérer, la famille internationale du judo était de nouveau de retour en Azerbaïdjan pour la 10e édition du Grand Chelem de Bakou.

L’événement a été ouvert par la vice-ministre azerbaïdjanaise de la Jeunesse et des Sports, Mariana Vasileva, Rashad Nabiyev, président de la Fédération azerbaïdjanaise de judo, et le président de la Fédération internationale de judo, Marius Vizer.

Christa Deguchi, actuelle numéro un mondiale et championne du monde en titre, a remporté le titre de Bakou en -57 kg. Son adversaire en finale, la championne olympique en titre Nora Gjakova, n’a pas pu concourir en raison d’une blessure.

Elle a reçu la médaille d’or des mains du président de la Fédération internationale de judo, Marius Vizer.

Chez les -60 kg, Ramazan Abdulaev était ravi de conserver son titre du Grand Chelem de Bakou de l’année dernière alors qu’il avait mené une bataille serrée en finale contre l’actuel champion d’Europe Luka Mkheidze après que le Français ait été jugé pour avoir lancé illégalement avec sa tête.

Il a reçu sa médaille des mains d’Azer Aliyev, secrétaire général du Comité National Olympique d’Azerbaïdjan.

Chez les -48 kg, c’était la jeunesse contre l’expérience alors que l’étoile montante suédoise Tara Babulfath affrontait la numéro cinq mondiale et quintuple finaliste du Grand Chelem Milica Nikolic. C’est la jeune qui s’est imposée, Babulfath lançant et assurant sa première médaille sur le circuit mondial de judo.

« J’aime quand les gens sont là et qu’ils crient, cela vous donne beaucoup de confiance et vous êtes très heureux donc je suis fier de moi et j’ai une équipe vraiment incroyable autour de moi – tellement incroyable », a déclaré Babulfath.

Le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de la République d’Azerbaïdjan, Madat Guliyev, était présent pour remettre la médaille.

Chez les -66 kg, l’Espagnol Alberto Gaitero Martin a montré ses compétences suprêmes en matière de travail de base pour libérer sa jambe à deux reprises et retenir le Français Daikii Bouba.

Les médailles ont été décernées par le vice-président du Comité National Olympique d’Azerbaïdjan, Chingiz Huseynzade.

« Beaucoup de pays dans cette région ont une très bonne ambiance et j’aime combattre ici. J’ai combattu ici pendant de nombreuses années et c’est ma première médaille à Bakou », a déclaré Martin.

La finale de la catégorie des -52 kg a été une confrontation de superstars entre Odette Giuffrida et Diyora Keldiyorova. Les deux hommes se sont battus durement mais c’est Keldiyorova qui a triomphé, contrant l’Italienne pour un score waza-ari et son cinquième titre du Grand Chelem.

Elle a reçu ses médailles des mains de la vice-ministre azerbaïdjanaise de la Jeunesse et des Sports, Mariana Vasileva.

Pour l’équipe locale azérie, Balabay Aghayev a remporté la médaille de bronze.

A lire également