Baby who survived Sydney stabbing shows signs of recovery thumbnail

Le bébé qui a survécu au coup de couteau de Sydney montre des signes de guérison

Les autorités australiennes ont déclaré que l'état de la petite fille de 9 mois, l'une des survivantes poignardées dans un centre commercial de Sydney, s'était amélioré.

Les autorités australiennes ont déclaré lundi que l'état de la petite fille de 9 mois, l'une des survivantes poignardées dans un centre commercial très fréquenté de Sydney, s'était amélioré.

Le ministre de la Santé de Nouvelle-Galles du Sud, Ryan Park, a déclaré que l'état du bébé s'était amélioré dans la nuit de dimanche, passant de critique à grave.

Un assaillant isolé aurait poignardé à mort six personnes samedi dans un centre commercial très fréquenté de Westfield Bondi Junction et en aurait blessé plus d'une douzaine d'autres.

Le gouverneur général d'Australie, David Hurley, a déposé lundi des fleurs devant un mémorial situé à l'extérieur du centre commercial et a rendu hommage aux victimes.

La police examine pourquoi l'agresseur aurait apparemment ciblé les femmes tout en évitant les hommes, a déclaré lundi un commissaire de police.

La police a abattu l'agresseur sans abri, Joel Cauchi, lors de son attaque au couteau.

La police a exclu le terrorisme et a déclaré que l'homme de 40 ans avait des antécédents de maladie mentale.

Le seul homme tué était Faraz Tahir, un réfugié pakistanais qui travaillait comme agent de sécurité au centre commercial. Tahir n'était pas armé.

Les preuves seront fournies à un coroner pour faire rapport sur les circonstances des décès.

Les familles des deux victimes basées à l'étranger ont été informées de leur décès, a indiqué la police. Ces victimes sont Tahir, 30 ans, du Pakistan, et Yixuan Cheng, 27 ans, de Chine. Jade Young, 47 ans, a également été tuée ; Aube Singleton, 25 ans ; Pikria Darchia, 55 ans ; et Ashlee Good, 38 ans.

Les drapeaux sur les bâtiments gouvernementaux à travers l'Australie ont été mis en berne lundi alors qu'un jour de deuil national a été déclaré en hommage aux victimes.

A lire également