đź”´ Live: Israel-Hamas war rages in besieged Gaza on eve of Ramadan thumbnail

🔴 En direct : la guerre Israël-Hamas fait rage dans la bande de Gaza assiégée à la veille du Ramadan

GUERRE ISRAĂ‹L-HAMAS

Des combats meurtriers ont fait rage dimanche à Gaza entre les forces israéliennes et les militants du Hamas, sans trêve en vue à la veille du mois sacré musulman du Ramadan alors qu'une grave crise humanitaire s'emparait du territoire palestinien assiégé. Suivez le liveblog de FRANCE 24 pour connaître l'actualité de la guerre entre Israël et le Hamas.

Publié le:

1 minute

De la fumée s'élève de Gaza, au milieu du conflit en cours entre Israël et le groupe palestinien Hamas, vu d'Israël, le 10 mars 2024. © Amir Cohen, AFP

Résumé

  • Le Premier ministre israĂ©lien Binjamin Netanyahu a rejetĂ© dimanche le commentaire du prĂ©sident amĂ©ricain Joe Biden selon lequel l'approche d'IsraĂ«l Ă  l'Ă©gard du la guerre Ă  Gaza « faisait plus de mal Ă  IsraĂ«l qu’elle n’aidait IsraĂ«l ».
  • Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a dĂ©clarĂ© que le groupe militant palestinien Ă©tait toujours ouvert aux nĂ©gociations avec IsraĂ«l, après que les mĂ©diateurs n'ont pas rĂ©ussi jusqu'Ă  prĂ©sent Ă  obtenir une trĂŞve du Ramadan dans la guerre Ă  Gaza.
  • Cette nouvelle campagne d'aide intervient alors que le mois sacrĂ© musulman du Ramadan devait commencer lundi dans une grande partie du monde après que les autoritĂ©s saoudiennes ont vu le croissant de lune dimanche. Les espoirs d'un nouveau cessez-le-feu d'ici le Ramadan se sont Ă©vanouis cette semaine alors que les pourparlers de trĂŞve au Caire semblent au point mort.
  • Au moins 31 045 Palestiniens ont Ă©tĂ© tuĂ©s et 72 654 blessĂ©s depuis le dĂ©but de l'offensive israĂ©lienne sur Gaza, selon le ministère de la SantĂ© de l’enclave dirigĂ©e par le Hamas. Environ 1 140 personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es dans les attaques menĂ©es par le Hamas le 7 octobre et 250 personnes ont Ă©tĂ© prises en otage, selon les chiffres israĂ©liens, et 132 sont toujours portĂ©es disparues.
  • Le roi d'Arabie saoudite Salman bin Abdulaziz a dĂ©clarĂ© dimanche que la communautĂ© internationale devait assumer ses responsabilitĂ©s mettre fin Ă  ce qu’il appelle des « crimes brutaux » contre les Palestiniens Ă  Gaza.

  • Des centaines de membres de la communautĂ© juive et leurs partisans ont sonnĂ© dimanche Ă  Londres des shofars et des sifflets en corne de bĂ©lier. appel Ă  la libĂ©ration des otages israĂ©liens kidnappĂ© par des militants du Hamas lors d'une attaque sanglante en octobre dernier.

  • UN Navire militaire amĂ©ricain chargĂ©s d'aide humanitaire ont mis le cap sur la Virginie vers Gaza, a annoncĂ© dimanche le Commandement central (CENTCOM). Le gĂ©nĂ©ral Frank S. Besson dispose Ă©galement de la logistique pour « transporter les premiers Ă©quipements » pour construire un port temporaire pour livrer des fournitures Ă  Gaza.

À propos des chiffres des victimes communiqués par le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas :

Le ministère de la Santé de Gaza collecte des données auprès des hôpitaux de l'enclave et du Croissant-Rouge palestinien.

Le ministère de la Santé ne précise pas comment les Palestiniens ont été tués, que ce soit à cause des frappes aériennes et des barrages d’artillerie israéliens ou des tirs errants de roquettes palestiniennes. Il décrit toutes les victimes comme des victimes de « l’agression israélienne ».

Le ministère ne fait pas non plus de distinction entre civils et combattants.

Au cours de quatre guerres et de nombreux escarmouches entre Israël et le Hamas, les agences de l'ONU ont cité dans leurs rapports réguliers le bilan des morts du ministère de la Santé dirigé par le Hamas. Le Comité international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge palestinien utilisent également ces chiffres.

Au lendemain de la guerre, le bureau humanitaire des Nations Unies a publié le bilan définitif des morts, sur la base de ses propres recherches dans les dossiers médicaux. Les chiffres de l'ONU concordent largement avec ceux du ministère de la Santé de Gaza, avec de légers écarts.

Pour en savoir plus sur les bilans du ministère de la Santé de Gaza, cliquez ici.

(FRANCE 24 avec AP)

(FRANCE 24 avec AFP, AP et Reuters)

En savoir plus sur des sujets connexes :

A lire Ă©galement