La statue de cire de Gérard Depardieu retirée du musée Grévin à Paris

La statue de cire de Gérard Depardieu retirée du musée Grévin à Paris

L’acteur français en disgrâce Gérard Depardieu rejoint Vladimir Poutine et Donald Trump parmi les célébrités dont les œuvres de cire ont été retirées du célèbre musée français, tandis que sa fille le défend, dénonçant une « chasse à l’homme sans précédent ».

PUBLICITÉ

La statue de cire de l’acteur français Gérard Depardieu a été retirée du musée Grévin à Paris.

Le musée a déclaré que la décision de retirer la statue du « Wax Hall of Fame of Celebrities » a été prise « en réponse aux réactions négatives des visiteurs, ainsi que sur nos réseaux sociaux ».

Gérard Depardieu a inauguré son double de cire en 1981 au musée, qui expose 250 statues de personnages historiques et contemporains.

Depardieu a été sous enquête pour viol depuis 2020, des accusations qu’il nie.

La récente diffusion d’un reportage sur l’acteur dans l’émission « Complément d’enquête » sur France 2 envoyé des ondes de choc à travers les médias.

Dans la séquence, l’acteur de 74 ans tient une série de propos misogynes et insultants à l’égard des femmes.

Parmi les autres statues qui ont été retirées au musée Grévin, citons celle de Vladimir Poutine, retirée en mars 2022, quelques jours après l’invasion de l’Ukraine par la Russie ; La cire de Donald Trump, mise en conserve après sa défaite à l’élection présidentielle américaine face à Joe Biden – une coutume, alors que d’anciens dirigeants, français et étrangers, disparaissent des showrooms après leurs revers électoraux ; et le voisin de cire de Depardieu, le comédien français Pierre Palmade, qui était facturé cette année avec « homicide involontaire et blessures involontaires » – une décision prise par respect pour la famille des victimes.

« Une chasse à l’homme sans précédent » ?

Gérard Depardieu pourrait également perdre sa Légion d’honneur – l’un des plus hauts ordres de mérite français, tant militaire que civil – puisque la ministre française de la Culture, Rima Abdul Malak, a annoncé la semaine dernière qu’une procédure disciplinaire avait été ouverte contre Depardieu dans l’Ordre. de la Légion d’Honneur.

Il a récemment été radié de l’Ordre national du Québec, l’équivalent canadien, qui lui a été décerné en 1981, et déchu de son titre de citoyen d’honneur de la municipalité d’Estaimpuis (Belgique).

L’actrice Julie Depardieu, sa fille, a défendu son père sur CNews, dénonçant une « chasse à l’homme sans précédent » contre un homme « qui a une liberté d’expression » dans un monde où « personne n’ose plus parler ».

« Je suis surprise par la violence du rejet de cet homme qui a été idolâtré toute sa vie », a-t-elle déclaré, précisant que son père avait quitté la France et ne passerait pas Noël avec sa famille.

Sources supplémentaires • CActualités

A lire également