Comment participer au tirage au sort des visas USA : tout ce que vous devez savoir

France : Anne Hidalgo est élue candidate socialiste aux élections présidentielles de 2022

Le parti socialiste Français J’ai dit cela jueves votre soutien unanime à l’Alcaldesa parisien, Anne Hidalgoafin qu’elle puisse être sa candidate aux élections présidentielles d’avril 2022, où les sondages annoncent de maigres chances de victoire.

Les 208 parrainages reçus, contre 34 de son seul adversaire, l’ancien ministre de l’Agriculture et actuel gouverneur du Mans, Stéphane Le Foll, prévoyaient qu’il n’y aurait pas de surprises lors du vote public de 17h00 à 22h00 locales.

Les chiffres provisoires de ce scrutin réservé aux militants étaient clairs : avec un décompte à 90 %, Hidalgo a recueilli « plus de 72 % » des suffrages, comme l’a indiqué devant la presse le premier secrétaire à la formation, Olivier Faure.

« Je suis particulièrement fier et honoré de défendre les couleurs de notre parti. Ce sont les couleurs d’un reliquat qui assume l’exercice du pouvoir, d’une emprise gauchiste d’un gouvernement qui ne se contentera jamais simplement de s’indigner ou de protester, mais qui veut agir de manière concrète », je la soutiens déjà candidate.

Dans son congrès ordinaire de la mi-septembre, le PS, par l’intermédiaire de Faure, l’avait déjà soutenu, sans le nommer, apportant son soutien à des propositions emblématiques lancées depuis qu’Hidalgo avait annoncé sa candidature ce même mois, avec l’intention de doubler le sueldo des enseignants.

LONG CHEMIN PAR DELANTE

Cette nuit, le chef de file du PS a admis que le chemin en suspens sera compliqué.

« Nous savons tous ici que personne ne veut notre victoire (…) Nous connaissons votre capacité, votre force, votre courage et votre détermination. Un travail acharné vous attend. Vous pouvez être sûr que nous allons vous accompagner », dit-il.

Le Foll avait maintenu sa candidature alors qu’il était conscient qu’elle n’était pas en sa faveur. « Je suis un candidat plus que marginal. Il faut parfois beaucoup de persévérance pour exister dans un débat politique », avait-il déclaré cette semaine, affirmant se sentir lésé par sa formation.

Le PS met désormais ses rouages ​​au service d’Hidalgo et cherche à s’unir avec d’autres forces de gauche, notamment avec les écologistes, qui ont élu le 28 septembre dernier l’eurodéputé Yannick Jadot comme aspirant.

Son investiture officielle aura lieu le 23 octobre à Lille, fief de son mentor politique, Martine Aubry, avec une convention qui appellera à la mobilisation collective en milieu d’année de ces rencontres.

En el camino hacia las presidentielles tiene déjà comme des opposants confirmés à l’ultra-droite Marine Le Pen ou au gauchiste Jean-Luc Mélenchon. Les conservateurs éliront leur représentant en congrès interne, et l’actuel président, Emmanuel Macron, n’a pas avancé ses intentions.

L’irruption de l’écrivain et essayiste Éric Zemmour, omniprésent dans la pré-campagne française bien qu’il n’ait pas cédé le pas, est un autre obstacle possible à l’ambition présidentielle d’Hidalgo, 62 ans et né à San Fernando (Espagne).

COURT SOUTIEN CITOYEN

Les sondages attribuent à Hidalgo moins de 10% des intentions de vote, bien en deçà des 24% que Macron atteint, selon un sondage de l’institut démoscopique Ifop cette semaine, les 22% de Le Pen, qui passeraient comme ça au second tour .

Ses possibilités sont aussi réduites par la fragmentation traditionnelle du vote résiduel entre socialistes, écologistes et la formation populiste La France Insumisa, de Mélenchon, et par un électorat ancré à droite, avec l’immigration comme facteur clé dans ces élections.

Ce jueves n’était que le début. « Cette nuit commence une campagne dans toute la France qui fédère toutes les forces militantes socialistes », dit Hidalgo au bar parisien L’Office, auquel il avait convoqué la presse pour livrer ses premières déclarations après le recomptage.

La candidate à la présidentielle a été élue conseillère de Paris en 2001 et est maire de la capitale gala depuis 2014. En 2020, elle a renouvelé son mandat sous les paraguas de la plateforme « Paris en commun », une alliance ciudadana, selon ses propos, qui a amené réunissant des politiciens de sensibilités diverses, des communistes aux écologistes.

Les résultats seront disponibles du 8 mai 2022 jusqu’au 30 septembre 2023 au moins.

A lire également